dimanche 23 mai 2010

Un bien joli week-end... oui, sauf que...

Un merveilleux week-end... celui qu'on n'attendait plus, digne d'un mois d'août à son apogée; Un week-end "copains", d'abord ceux de classe samedi, ensuite ceux plus précieux que l'or hier; Une chouette promenade aujourd'hui; Puis la piscine est de sortie, le trampoline n'est pas en reste, de la glace à profusion, des macarons, des rires, tout baigne...

Oui, tout... ou  presque... ce soleil donne envie d'en faire profiter tout le monde, y compris le p'tit rouquin qui aime tant grignoter l'herbe du jardin... sans penser qu'il s'effraierait du bruit d'un gonfleur à quelques mètres de lui, sans penser qu'il aurait des envies d'exploration de buissons, sans penser que les enfants à qui on le confie l'oublieraient rapidement au profit d'un saut périlleux à montrer au copain ou d'une partie de bac à sable effrénée...

Résultat : "Maman, je veux que Cinnamon revienne, il me manque et puis j'ai peur qu'il ne pense plus à nous et puis si le renard le trouve?". "Tu sais, il est sûrement super content là où il est, il est parti à l'aventure, c'est cool pour lui, il est bien dehors et puis il va se faire plein de copains : des souris, des écureuils et tout ça, ils sont un peu cousins, tu sais ! Puis il s'est sûrement déjà construit une maison et il est super intelligent, Cinnamon, alors s'il voit le renard, il aura tôt fait de se cacher, ne t'inquiète pas", dit la mère en refoulant très fort ses larmes pour ne pas pleurer avec sa fille à l'unisson, en sachant que ses paroles de réconfort ne sont que mensonges !

Vie de merde ! Oui, je vous entends de loin : ce n'est QU'un animal, pas besoin d'en faire grand cas, de pleurer comme une fontaine et tout ça... oui, je sais mais moi, j'ai un gros côté Bardot et une grosse boule au fond de la gorge là tout de suite, en me rendant compte que non, il ne reviendra définitivement pas :-(

3 commentaires:

Valérie a dit…

Merci pour tout... (cette deuxième ligne me touche profondément)!
Bon voyage à Cinnamon, et bon courage au clan Bardot. Celui qui n'aime pas l'animal, n'aime pas l'être humain non plus . Un animal n'est jamais hypocrite, rancunier, intéressé (sauf par 3 croquettes ou un câlin), un animal donne sans rien attendre en retour...il n'y a pas de honte à éprouver de la peine pour la disparition de cette affectueuse boule de poils... faut juste du temps.
Gros bisous à vous 4...

vincent a dit…

il ne s'est pas remontré ..?

Melo a dit…

@ Vince : non, malheureusement :( le voisin l'a vu samedi soir, quelques heures après son escapade mais comme nous n'étions pas là, nous n'avons pas pu l'aider à l'encercler pour essayer de le récupérer... ce qui me fait m'en vouloir encore un peu + !

Bref, là, jusqu'à ce qu'il pleuve hier, je l'imaginais cool peinard se promenant dans les bois à l'abri du soleil, genre "je fais ma vie au club med des cobayes" mais depuis hier, j'ai repris mes esprits et je me rends bien compte qu'il a) s'est fait bouffé par un animal + gros que lui ou b) est mort de faim/de soif/de s'être pris dans les ronces/d'avoir été détrempé par la pluie, s'il a tenu jusqu'à hier !

Et la miss qui me dit tous les jours "je prie Jésus pour que Cinnamon revienne" ou "j'ai perdu un cil, mon voeu est que Cinnamon revienne"... euh? Oui, ma puce mais comment dire... ?!